20 février : Rando hivernale Secteur Rossberg
La journée est annoncée nuageuse et un petit vent frais au Col du Hundsruck nous presse à entamer rapidement la randonnée, sans raquettes une fois de plus…allons nous faire une saison entière sans ? En guise d’échauffement, nous empruntons le GR5 en sous bois jusqu’à la Martisplatz. Le temps de tomber une petite couche, nous enchainons en direction de la Waldmatt, les premières traces de neige apparaissent à l’altitude 1000. Avec ou sans crampons, nous atteignons la chaume en moins d’une heure. Notre ami Fernand nous fait part de son émotion car les cendres de sa femme Nelly ont été déposées par sa famille au pied d’un magnifique arbre en contre-haut. Nous aurons une pensée pour elle à chaque fois que nous passerons dans cette belle chaume. Arrivés au sommet, nous filons en légère descente vers le Gsang, la couche de neige n’est que d’une vingtaine de cm mais le paysage hivernal est superbe et le ciel à présent dégagé. Une pause « petit encas » sur la terrasse ensoleillée de l’auberge du Gsang avant d’entamer une longue remontée en neige vierge en direction des Vogelstein. Nous y croiserons d’autres groupes de randonneurs, profiterons de la belle visibilité pour nous régaler de ce panorama à 360 degrés et cheminerons à travers la chaume jusqu’au refuge du Ski Club Sportif Mulhouse Rossberg qui assure l’accueil et la soupe. Il est midi passé lorsque nous nous installons dans un chalet déjà bien rempli où nous sommes attendus. Accueil agréable, soupe avec crème et croûtons. Comme toujours, le niveau sonore grimpe dans les décibels, l’ambiance est à la rigolade et la dégustation de petites eaux fortes en fin de repas n’arrange rien à l’affaire. Le retour se fera essentiellement en descente passant par la FA du Thanner Hubel, sur un sentier toujours enneigé jusqu’au Steinkloetz et ouvert sur la plaine. Arrivés à la Martisplatz, nous profitons une fois de plus de la superbe vue sur les Alpes Bernoises avec tout au fond le Valais. Nous filerons plein sud, plein soleil pour terminer par un sentier sinueux et raide rejoignant directement le Col du Hundsruck peu avant 16h. Bilan : une bien belle journée avec une météo inespérée, une constante depuis le début de cette saison hivernale. Iphigénie nous confirme 12 kms et 560m de dénivelé. Le groupe a tenu ses promesses et avait amené sa bonne humeur. fh 

6 février, sortie « Clair de lune » secteur Grand-Ballon

Un ciel bleu immaculé, une lune presque pleine et déjà présente, une vue panoramique sur les Alpes bernoises et tout à droite la grande masse du Mont-Blanc, nous sommes seuls sur le toit des Vosges, 23 à avoir fait le bon choix. Il est un peu moins de 17h lorsque nous démarrons de la côte 1289, flanc sud du Grand-Ballon. Nous avons 2 petites heures devant nous car le chalet hôtel du Grand-Ballon nous attend pour 19h. Nous empruntons le sentier du GR5 un peu raide d’entrée mais rapidement en balcon parfois alpin. Par endroits, il faut cheminer avec prudence. Nous contournons ainsi le flanc ouest, face au soleil couchant en appréciant notre bonne fortune. Une petite pause au Haag où nous rejoignent Jean et Caro qui fermaient la marche. Le soleil vient de se coucher et la lune prend le relais, nous éclairant le chemin. Il est 18h et nous avançons à présent plein Est en direction du  Roedelen. La neige se fait un peu plus épaisse, nous passons de 15 à 25 cm par endroit. En sortant de la forêt, le groupe se scinde en deux, certains rejoignant directement le chalet-hôtel, le gros de la troupe faisant le crochet prévu par le Roedelen. Nous aurons à peine du retard et aussi égaré 2 crampons !! A présent, la partie festive peut commencer avec au menu, raclette au reblochon, charcuterie bien présentée et belle salade pour faire passer le tout. La conversation est animée, cependant le niveau sonore se réduit au moment du repas, signe que la table est bonne. Tarte aux myrtilles et petite boisson chaude avant de terminer le programme, aller profiter du coup d’œil depuis le sommet. Le fraîcheur du dehors, un léger vent  qui s’est levé, les candidats à la remontée sont aux abonnés absents …un peu mickeys sur ce coup là. 10mn de promenade digestive suffiront pour rejoindre nos voitures. Ce fut sûrement une des plus belles sorties Clair de lune de ces randos hivernales. Bonne idée d’être venus nombreux et merci aussi à Caro notre présidente d’être venue après son travail partager  ce bon moment.                 fh

23 janvier : Du Wingwald au Hus
Selon Pierre, il fait moins froid que la veille alors que neige et givre recouvrent la Croisière de Cernay, un beau décor hivernal! Nous filons au fond de la vallée de la Thur en espérant trouver vite le soleil, rendez-vous parking de la côte 706. Les 14 annoncés sont au complet, commencent à s’engager sur un mauvais chemin avant de retrouver le disque jaune du Wingwald. Le temps d’échauffement fut bref, le sentier s’incline rapidement, grimpe en lacets serrés. Nous sommes au dessus de la brume et apercevons le bleu du ciel lorsque nous sortons de la forêt en contre-bas du Schaffert. Une grande pause s’impose, un vrai bonheur d’être là à cet instant avec une petite pensée pour ceux qui sont dans les bas sous le plafond brumeux. A partir du Schaffert, cela va grimper façon directissime pour rejoindre la route de crêtes avec un petit vent d’Est lorsque nous rejoignons le GR5. Nous bifurquons à 180d° pour monter les marches menant au Schweisel et cheminerons une bonne demi-heure avec en ligne de mire la crête des plus de 1300 menant au Hohneck. Nous sommes un 23 janvier, en haute altitude vosgienne et marchons sur une chaume peu ou pas enneigée. Ces conditions météo nous ont permis de faire un circuit inenvisageable en raquettes car trop rude. Nous ne serons pas les seuls à avoir fait ce choix car un groupe de randonneurs de Morschwiller nous « file le train » depuis le départ avec arrivée groupée au refuge du Hus peu après midi. L’accueil y est toujours chaleureux, la soupe excellente et le cadre de la salle de séjour apaisant, peu de décibels pour la 50aine de randonneurs présents. Petit bain de soleil terrasse ouest en attendant le guide à la recherche de ses gants. Après les efforts du matin, l’après-midi sera tranquille, tout le long en descente. Une dernière pause sur la terrasse du Schaffert pour encore profiter du soleil. La dernière heure, nous laisserons filer en sous- bois par le Grieb pour rejoindre nos voitures peu avant 16h, heureux de cette belle journée partagée. Iphigénie nous précise un petit 11kms pour 650m de dénivelé. Merci la chance ! fh

9 janvier : 2ème sortie hivernale « Autour du Petit-Ballon »
La période des festivités vient juste de s’achever, le besoin de se bouger et de prendre l’air se fait ressentir… c’est ce que j’écrivais l’an passé à la même date. Rebelote pour cette année, nous sommes 21 à nous retrouver au Boenlesgrab ce jeudi estival de janvier dont quelques têtes nouvelles, Dan et Emma, bienvenue à elles. Innovation de cette nouvelle saison, la trace GPX du circuit a été envoyée aux intéressés …merci Yves pour la mise à l’étrier ! 9h, nous partons en direction du Stohberg , petite montée à froid d’une demi-heure sous un ciel plus clément que prévu. Petite pause avant de poursuivre à niveau vers le Buchwald. Nous passons à proximité des ruines de la gare intermédiaire d’un téléphérique allemand établi sur le flanc est du Petit-Ballon. Premières bourrasques de vent lorsque nous attaquons la montée vers le Kahler Wasen . Nous poursuivons par un agréable sentier, au milieu des genévriers et légèrement abrités vers les ruines du schoenenklang avant de rejoindre un groupe de randonneurs club vosgien dans la montée du Steinberg. Paysage étonnant avec ses amoncellements de roches et le Petit-Ballon en ligne de mire. Le temps est inespéré et heureusement car au chalet des AN du Rothenbrunnen, c’est la crise du logement et l’ami Lucien est « aux 400 coups ». Nous sommes quelques volontaires-désignés à nous installer dehors, légèrement abrités des bourrasques et bien heureux d’échapper aux décibels de la grande salle. Le service soupe se fera par la fenêtre et les bredalas circuleront entre nos 2 groupes (merci Agnès et Fernand). Tirer du sac en extérieur à 1200m un 9 janvier, c’était inattendu. Nous repartons sur une dernière grimpette, vent dans le dos vers le sommet du Petit-Ballon, saluerons la vierge , poserons pour une petite photo de groupe. Quel magnifique panoramique par temps clair, du Kaïsertuhl aux Alpes Bernoises. Il n’y a plus qu’à laisser filer tranquille vers la Schelimatt, et le Boenlesgrab que nous rejoignons peu avant 15h, visiblement heureux du bon bol d’air et du moment partagé malgré les godasses crottées et la neige aux abonnés absents Un petit 12 kms et tout de même 600m de D+. fh

12 décembre 1ère sortie raquettes « Secteur Oderen-Treh »

Petit effectif pour cette première sortie de la saison (nous étions 23 à la même date l’an passé), nous sommes 8 à nous retrouver secteur Bel-Air…à Oderen « parking Munck ». Pour cette première, Iphigénie sera de la partie, certains stagiaires Jacamon sont de travaux pratiques ce matin ! Petite pluie neigeuse au départ et faux plat montant le temps de s’échauffer nous grimperons cette année par le Bois de Schalm, alternerons sentiers en lacets, chemins carrossable, et foulerons la neige à partir de 800m. Pas de grosse bavante mais une pente  normalement soutenue. En dosant les petites pauses,  il nous faudra 2 petites heures pour atteindre la FA du treh  située 600m plus haut avec à présent 20 et 30 cm de neige selon les endroits. C’est d’un beau ! Nous faisons un  petit crochet  pour voir de près la nouvelle petite chapelle au toit de cuivre construite récemment en contre-haut de la ferme-auberge et retrouvons avec plaisir le refuge des AN du Treh peu avant midi. La salle n’est pas bondée et nous avons une belle table face à la baie vitrée. Nous y trainerons 2 bonnes heures en fêtant l’anniversaire de Jean-Paul, goûtant bredalas d’Agnès, beraweka de Joelle et poire William de Grand-Père Paul. Le retour  se fera essentiellement en descente par le Gommrueken et le Gottwald. Malgré Iphigénie, nous avons failli manquer sur la fin un petit sentier à droite mais Jean-Paul, local de l’étape nous sauvera la mise. Nous terminerons par une bonne tisane-kougelhopf  chez nos hôtes du jour. 2 pots le même jour, respect ! Les chiffres annoncés dépendront du « smartphone »…après confrontation, nous dirions un peu plus de 11kms pour 630m de dénivelé positif. fh

Fil de navigation